Gestion des blocs défectueux

Qu'est-ce que la gestion des blocs défectueux?

La gestion des blocs défectueux détecte et marque les blocs défectueux. Elle fait appel à la capacité supplémentaire réservée pour remplacer les blocs inutilisables et empêche l'écriture des données dans les blocs défectueux, augmentant ainsi la fiabilité du produit.

Deux types de blocs défectueux

Il existe deux types de blocs défectueux: les mauvais blocs précoces (Early Bad Blocks) et les mauvais blocs ultérieurs (Later Bad Blocks). Les mauvais blocs précoces sont ceux qui sont créés au cours du processus de fabrication et qui représentent généralement environ 1 % de la capacité. Ces blocs défectueux sont un résultat inévitable pendant le processus de production. Les mauvais blocs ultérieurs sont créés au fil du temps dans la durée de vie d'une mémoire flash, car les cycles de programmation et d'effacement ont lieu de façon répétée en fonctionnement normal. Environ 7 % de la capacité est mise de côté en tant que blocs réservés pour remplacer les blocs défectueux ultérieurs.

Comment fonctionne la gestion des blocs défectueux?

Lorsqu'un appareil équipé de puces NAND Flash est utilisé pour la première fois, un tableau des blocs défectueux est créé, avec un programme de gestion intégré dans le contrôleur qui vérifie chaque bloc. Pour les blocs précoces, où un bloc défectueux est trouvé, le programme le marque et enregistre ledit bloc dans la table des blocs défectueux pour éviter que des données ne lui soient écrites à nouveau. Pour les blocs défectueux ultérieurs, chaque fois que le contrôleur en découvre un, il ajoute ledit bloc à la table des blocs défectueux et transfère les données écrites à l'origine sur ce bloc vers un autre valide, empêchant ainsi la perte des données. Voir la figure ci-dessous.

Comme le montre le schéma, le contrôleur exécute tout d'abord des algorithmes ECC (Error Correction Code) sur des blocs dans lesquels il ne peut pas écrire. Lorsque cette opération est un échec, les données valides sont alors supprimées dans un bloc qui est déjà pré-réservé. Une fois les données supprimées, le bloc défectueux est marqué et enregistré en tant que tel dans la table des blocs défectueux afin d'éviter que des données ne soient à nouveau écrites dans ce bloc.

Conclusion

Comme les bons blocs s'usent progressivement avec les cycles répétés de programme/effacement, il est essentiel de vérifier en permanence s'ils sont inutilisables et de les remplacer par de bons blocs. Les appareils modernes équipés de la fonction de gestion des blocs défectueux bénéficient d'une durée de vie plus longue, d'une fiabilité accrue et d'un taux d'erreur en lecture/écriture inférieur. C'est devenu un outil indispensable pour les produits dotés de puces mémoires Flash.

Vous avez déjà accepté les cookies, mais vous pouvez à tout moment révoquer votre consentement. Vous trouverez plus de détails dans la rubrique de Déclaration sur les cookies. Changer le réglage

Vous avez déjà rejeté les cookies, cependant, vous pouvez donner votre consentement à tout moment. Vous trouverez plus de détails dans la rubrique de Déclaration sur les cookies. Changer le réglage